La réforme des poules

Lundi 18 septembre, Marc et Hafsa ont prévu de réformer les poules pondeuses. N’hésitez pas à lui demander si vous le croisez sur les lieux de distributions. Avec Géraldine, on a répondu à l’appel et nous voici à La Tombe par une belle soirée d’été indien. Le camion n’est pas là. En attendant de mettre les poules en cage, petite visite de la ferme.
La partie « poulets » d’abord dans l’ordre d’âge :

Les poulets du « 20 septembre »

Dans la ferme, des gardiens veillent au grain. Nous rencontrons les parents de Marc et on nous offre le casse-croûte avec une terrine bretonne et du fromage.

Vers les 20h30, le camion arrive, il va falloir s’y mettre, plus possible de reculer. Le but est de mettre 1200 poules dans des caisses, par 10, le tout dans des armatures métalliques contenant entre 18 et 24 caisses. L’opération doit se passer dans le noir pour ne pas stresser les poules, enfin celles qui ne sont pas encore dans les caisses.
Les parents, les amis, les voisins, quelques rares amapiens sont là pour donner le coup de main, entre 8 et et 12 personnes, quelques rares lampes frontales nous permettent de temps en temps de voir l’ambiance. Ça rigole, ça blague pour détendre l’atmosphère.
Il faut dans l’idéal prendre 5 poules à chaque voyage, pas facile le coup de main au début, 1 poule ça va, 2 puis 3 facile, 4 ça commence à se compliquer, 5 il faut ne plus avoir d’état d’âme quant à la condition de la poule, de toute façon les 4 autres se rebellent mollement la tête en bas, pendues par une patte que je tiens dans ma main gantée.
La technique veut que d’une main, on remplisse l’autre main de 3 pattes de 3 poules, puis de cette main  vide d’attraper deux pattes de deux poules d’un coup. Après quelques tentatives, ça marche. Si vous n’aviez rien compris, une photo sera plus claire.

Je vous avais prévenu, il fait noir.
Il n’y a plus qu’à amener les poules ainsi pendues à celui qui charge les caisses à l’extérieur.


Après une demi heure d’intense labeur, la lumière est revenue et le poulailler est vide

L’équipement parfait est:

  • de vieux vêtements ou une cotte
  • des gants serrés
  • une lampe frontale
  • un masque contre la poussière

Voilà, les poules sont en cage, la journée est finie. Il n’y a plus qu’à rentrer avec un petit pincement au cœur pour ces poules qui nous ont donné de si bons œufs.

Les commentaires sont fermés.